Les enfants de CM1 et CM2 sélectionnés par leur école liront leur texte à voix haute devant un jury de professionnel.les spécialement composé pour l’occasion.

L’objectif du grand jeu national de la lecture à voix haute, ouvert pour la première fois cette année aux CM1 et aux CM2, est de promouvoir la lecture de façon ludique en faisant appel au plaisir du lecteur et au partage. Lectures d’extraits de romans, d’albums,
de poèmes… permettent de redonner du sens à la mise en voix, au jeu oral et de développer sa confiance en soi.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur : lespetitschampionsdelalecture.fr

Les enfants de CM1 et CM2 sélectionnés par leur école liront leur texte à voix haute devant un jury de professionnel.les spécialement composé pour l’occasion.

L’objectif du grand jeu national de la lecture à voix haute, ouvert pour la première fois cette année aux CM1 et aux CM2, est de promouvoir la lecture de façon ludique en faisant appel au plaisir du lecteur et au partage. Lectures d’extraits de romans, d’albums,
de poèmes… permettent de redonner du sens à la mise en voix, au jeu oral et de développer sa confiance en soi.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur : lespetitschampionsdelalecture.fr

Les enfants de CM1 et CM2 sélectionnés par leur école liront leur texte à voix haute devant un jury de professionnel.les spécialement composé pour l’occasion.

L’objectif du grand jeu national de la lecture à voix haute, ouvert pour la première fois cette année aux CM1 et aux CM2, est de promouvoir la lecture de façon ludique en faisant appel au plaisir du lecteur et au partage. Lectures d’extraits de romans, d’albums,
de poèmes… permettent de redonner du sens à la mise en voix, au jeu oral et de développer sa confiance en soi.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur : lespetitschampionsdelalecture.fr

Le quart d’heure de lecture nationale revient le 10 mars à 10h.
Cette année encore, La Constellation sera au Salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon à cette occasion.

Les élèves de 4e5 du collège Pablo Neruda seront en train de présenter l’exposition sur l’album jeunesse “Un bel avenir pour Imani”. Lors de ce temps de médiation, ils liront notamment des extraits de l’album jeunesse. Venez découvrir la belle aventure derrière la création de cet album !

Les lecteurs de Mots dits Mots lus quant à eux proposeront des lectures de mêmes albums jeunesse en plusieurs langues. Venez entendre les textes des auteurs.rices et illustrateurs.rices invité.e.s au salon tout en voyageant dans les pays de l’ailleurs !

Il était une fois, une ville de l’Essonne, Grigny, qui commanda à une compagnie d’artistes, La Constellation, « six boites à lire » à installer dans la ville.

Grigny, ville Amie des Enfants, ne pouvait recevoir que des boites à lire incroyables ! L’une est née sous forme de girafe, une autre sous forme d’autruche, de renne, de licorne, de chat botté, de minotaure…

Que faire de tous ses animaux éparpillés dans la ville sans, à priori, de liens entre eux ?

C’était sans compter sur l’illustratrice Zad et l’auteur Didier Jean qui, d’un coup de crayon magique, ont inventé IMANI ! et donné naissance dans le même temps à l’album jeunesse Un bel avenir pour Imani. Un album qui raconte un passé commun entre tous ces animaux. Mais cette histoire, ils ne l’ont pas inventée seuls, loin de là…

C’est cette aventure collective que vont vous raconter les élèves de 4e 5 de Mme Eve Pillot du collège Pablo-Neruda de Grigny à travers une exposition nomade dédiée à ce projet de territoire.

Venez les écouter ! Vous n’en croirez pas vos oreilles !

On sépare de manière très tranchée la poésie pour la jeunesse de celle publiée en littérature générale.

Celui qui emprunte ces deux chemins à la fois est d’emblée défini comme « un poète aux deux visages ».

Qu’en est-il vraiment de ce grand écart prétendu ? Quels pourraient être au contraire, dans notre monde d’aujourd’hui et dans cette urgence poétique, ces liens indéfectibles et nécessaires qui les relient ? La poésie, par essence, « sera en avant », écrivait Rimbaud : sa vocation est de transcender les âges, d’échapper enfin à tous les tiroirs où certains prétendent toujours la contraindre. Comment, à l’école, la partager au-delà de la r

écitation, en donner le goût, la défendre en ce qu’elle apporte à l’enfant par le sens comme par la musique, sans rien édulcorer ?

Une conférence sur ce sujet qui donna lieu à l’édition d’un essai permettra d’engager un dialogue profond sur ce sujet, partager nos trouvailles et nos expériences.

« Voici un manifeste contre les tiroirs, ceux où l’on range toujours à part la poésie pour les adultes et celle destinée aussi aux enfants. Par essence, la poésie échappe à tout ce qui l’enferme. Comme l’oiseau qu’on voudrait saisir, mais qui nous glisse des mains, qui aura toujours cette seconde d’avance. Aujourd’hui, je voudrais vous exprimer, non pas vraiment une colère, mais la lassitude de clichés attendus, de fausses vérités qu’il faut pouvoir contester dans le présent et effacer pour l’avenir. Tout ce que je vous dirai, à travers mes propres chemins, mes ateliers et à la croisée d’autres œuvres que j’aime, ira dans le sens de casser ce discours bien rôdé qui, par exemple, voudrait qu’un poème pour enfants soit forcément rimé, simplissime et prendre la forme de la comptine.

Pourquoi les poètes s’adressant prétendument à ces deux publics distincts ne se connaissent-ils même pas entre eux ?

Pourquoi la poésie qui s’adresse aux enfants devrait-elle être considérée comme fabriquée et sage, pour ne pas dire mièvre?

Pourquoi un auteur qui s’adresse aux deux publics est-il d’office considéré comme « un poète aux deux visages » ?

Dans sa multiplicité absolue, la poésie est une et indivisible ».

La matinée se conclura par une visite du salon du livre de jeunesse.

Modalités d’inscription

Priorité aux professionnel.les du livre de jeunesse, aux médiathécaires et aux enseignant.es documentalistes.
Ouverture possible au tout public en fonction des places disponibles.

Accès gratuit, sur inscription à [email protected] ou au 01 64 55 10 14.

Pendant le salon, les élèves auront l’occasion d’assister à des lectures à haute voix des mêmes albums en différentes langues et de se plonger dans les versions arabe, hébraïque, anglaise, italienne, espagnole, bulgare, allemande et luxembourgeoise des albums jeunesse de Carl Norac et des auteur.rice.s invité.e.s. Ces langues en résonance seront l’occasion de baigner les oreilles de nos jeunes auditeur.rice.s dans les pays de l’ailleurs.

Pendant le salon, les élèves auront l’occasion d’assister à des lectures à haute voix des mêmes albums en différentes langues et de se plonger dans les versions arabe, hébraïque, anglaise, italienne, espagnole, bulgare, allemande et luxembourgeoise des albums jeunesse de Carl Norac et des auteur.rice.s invité.e.s. Ces langues en résonance seront l’occasion de baigner les oreilles de nos jeunes auditeur.rice.s dans les pays de l’ailleurs.

Pour la deuxième année consécutive les classes de CM1 et de CM2 des établissements scolaires de Grigny ont participé aux “Petits Champions de la lecture”.

19 enfants ont été sélectionnés pour participer à l’étape départementale des “Petits champions de la lecture” à Grigny où ils présenteront leurs lectures à haute voix. L’un d’entre eux sera ensuite sélectionné pour participer à la pré-finale régionale.

Un intermède musical sera proposé par les élèves du conservatoire pendant la délibération du jury.

Cette matinée est organisée en partenariat avec l’Éducation nationale, la Médiathèque, le Conservatoire de Grigny et La Constellation.